Le chauffage infrarouge se distingue en trois catégories !*

Les chauffages radiants transmettent la chaleur par rayonnement, principalement via les infrarouges (longueur d’onde entre 0,7 et 400 micromètres). Les rayonnements infrarouges utilisés se situent dans une plage de 1 à 7 micromètres (haute intensité), ou de 2 à 10 micromètres (basse intensité). Les panneaux rayonnants ou les parasols chauffants, disposés aux terrasses de cafés, sont des chauffages radiants.
Ce type de chauffage n’utilise pas l’air comme vecteur de diffusion de la chaleur. De ce fait, il est particulièrement recommandé pour les applications présentant un renouvellement d’air important. Il est par exemple utilisé pour chauffer des espaces extérieurs comme des terrasses de café, des arrêts d’autobus, mais aussi des espaces intérieurs comme des hangars, des usines ou des ateliers, ainsi que des postes de travail. Il ne chauffe pas l’air mais les objets qui y sont directement exposés.

Le chauffage radiant est efficace quelle que soit la température ambiante. Selon l’activité de la personne visée et la vitesse de l’air, le sentiment de confort peut être obtenu de 0 à 18 °C et plus.
Le chauffage par rayonnement, n’utilisant pas l’air comme vecteur, permet également de différencier, dans un même bâtiment, les températures de différents endroits. Il permet ainsi de faire du chauffage de zone ou du chauffage de poste sans avoir à chauffer l’intégralité du volume.

Aussi, le chauffage par rayonnement est une solution particulièrement utilisée dans les locaux de grand volume : Usines, entrepôts de stockage, locaux d’activité. Il contribue de façon importante à limiter la consommation d’énergie et les émissions de gaz à effet de serre.

Les normes de l’ASHRAE définissent trois gammes de chauffage :

  • Haute et moyenne intensité : plus de 815 °C
  • Basse intensité : 260 °C à 815 °C
  • Basse température : 48 °C à 176 °C

(* Source d’information //fr.wikipedia.org/wiki/Chauffage_radiant)

Les émetteurs de chauffage électrique dits « infrarouges longs ou lointains » sont conçus pour produire de la chaleur douce par rayonnement majoritaire, c’est à dire par un flux de chaleur composé d’au moins 50% de radiation. La matière et les formes de ces appareils sont étudiées de façon à réduire au maximum la convection naturelle et favoriser le rayonnement thermique.

Diverses technologies sont développées pour fabriquer ces radiateurs : miroir et panneau en verre à résistance surfacique, grands panneaux en matière minérale, en résine époxy, en aluminium… Les matériaux sont choisis pour leur bon coefficient d’émissivité dans l’infrarouge, leur bonne conductivité thermique et leur inertie.

Les radiateurs infrarouges produisent un chauffage direct vers les personnes, mais le rayonnement est également réfléchi et dispersé par différentes surfaces et stocké sous forme de chaleur dans les parois et les objets.

Radiateur à infrarouges longs

Dans un second temps, les matières réchauffées redistribuent leur chaleur sous forme de rayonnement et de micro-convection, le tout contribuant à créer une température ambiante homogène avec un faible écart de température entre l’air et les surfaces. Ainsi, la température de l’air peut même rester légèrement en dessous de la température ressentie.

Le chauffage infrarouge par rapport au chauffage classique électrique par convection vous procure une meilleure qualité de vie, un bien-être nettement supérieur et des économies…

(Source de l’information : //www.radiateur-electrique.org/radiateur-infrarouge.php)

Les avantages des émetteurs infrarouges

Aptes à produire un très bon confort thermique et un chauffage peu énergivore,
Pas de déperdition spatiale (stratification de l’air proche de 0),
Idéal pour les grandes hauteurs sous plafond,
La qualité de l’air n’est pas modifiée,
L’air n’est pas directement chauffé et reste environ 2°C sous la consigne,
Peuvent être utilisés en chauffage directif vers les personnes.

Les Indices de protections chauffages électriques infrarouges !

« L’indice de protection (IP) est un standard international de la Commission électrotechnique internationale relatif à l’étanchéité. Cet indice classe le niveau de protection qu’offre un matériel aux intrusions de corps solides et liquides. Le format de l’indice, donné par la norme CEI 60529, est IP 55 où les lettres 55 sont deux chiffres et/ou une lettre. Les chiffres indiquent la conformité avec les conditions résumées dans le tableau ci-dessous. Lorsqu’aucun critère n’est rencontré, le chiffre peut être remplacé par la lettre X. »

« Combien coute à l’utilisation un chauffage infrarouge »

(Cassette rayonnante, radiant, chauffage à lumière noir, chauffage grille-pain ou chauffe terrasse etc.)
La consommation d’un chauffage infrarouge électrique reste très simple à définir puisqu’il s’agit dans tous les cas d’appareil fonctionnant à une puissance précise qu’il s’agisse d’appareils télécommandés, équipés de variateur ou fonctionnant sur une seule puissance en allumage direct.

Il suffit de multiplier le prix de l’électricité (prix du Kilo Watt Heure) par la puissance du radiateur.